Art de vivreBière

Dieu du Ciel! 20 ans déjà!

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans

Admettez-le.

À un moment où à un autre, Dieu du Ciel! a été l’une de vos microbrasseries préférées au Québec! En 20 ans, ils en ont conquis des amateurs de bières!

Personnellement, c’est la première brasserie artisanale que j’ai fréquentée en arrivant à Montréal. En 2007, ma bière préférée était La Pénombre. Elle a été brassée en hommage à Greg Noonan du Vermont Pub & Brewery. J’en ai d’ailleurs déjà parlé ici. Ensuite, il y a eu La Moralité, puis est arrivée La Solstice d’été et nous sommes tous devenus fous!

Mais l’amour quasi inconditionnel des amateurs pour Dieu du Ciel! n’est pas seulement dû au fait qu’ils brassent d’excellentes bières. C’est aussi pour leur implication dans l’industrie brassicole et leur contribution à l’éducation des consommateurs ces 20 dernières années. On a en fait du chemin depuis ce temps!

Demain, le samedi 8 septembre 2018, DDC fêtera ses 20 ans. Les informations sont disponibles ici.

Pour souligner cet anniversaire pas comme les autres, je vous invite à plonger dans l’univers de cette microbrasserie qui fait figure de proue dans l’industrie brassicole québécoise ! Non pas en parlant du goût, mais de leurs étiquettes!

Yannick Brosseau, l’artiste-illustrateur de Dieu du Ciel!

Yannick Brosseau est né à Montréal au début d’années 70. Très jeune, il est initié à la peinture, au dessin et à la sculpture par son père, lui-même artiste.

«J’ai d’abord connu Jean-François Gravel à l’époque où il brassait dans sa cuisine. Tous les vendredis soir, il nous faisait goûter à ses dernières créations… Il avait déjà l’esprit d’aventure!»

La première image créée par Yannick Brosseau pour Dieu du Ciel! est La fumisterie en 1997.

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-fumisterie

Ce premier dessin a servi de travail dans l’un de ses cours à l’université. Malheureusement, ce premier croquis a été perdu lors d’un déménagement. C’est donc le deuxième croquis qui fait office de première œuvre! Note : il a été entièrement fait à la main! Les temps ont bien changé, mais Yannick continue toujours de réaliser le premier dessin à la main !

20 ans plus tard, il comptabilise une soixantaine d’illustrations pour DDC dans son portfolio.

Du briefing de Dieu du Ciel! vient l’inspiration

Jean-François Gravel, maître-brasseur :

«Je lui donne le nom de la bière, je lui raconte l’histoire lorsqu’il y en a une et je décris le goût de la bière. Ensuite il a (presque) carte blanche pour faire des croquis! Il nous en présente souvent plus d’un et on choisit en équipe. Des fois, ça ne cadre pas du tout avec ce qu’on avait en tête! Je me rappelle entre autres l’illustration de La Grande Noirceur. La première image était presque apocalyptique alors que nous, on pensait plus à Maurice Duplessis!»

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-grande-noirceur

«La seule fois où nous avons donné une direction artistique à Yannick, c’est pour La Rescousse. Comme il s’agit d’une collaboration avec le projet du même nom qui vise à faire la promotion de la biodiversité en faisant connaître les espèces fauniques menacées ou vulnérables du Québec, il fallait absolument voir les animaux sur l’illustration! La peinture animalière, c’était peut-être moins dans son créneau… mais on était sûr qu’il réussirait à nous surprendre! »

Yannick Brosseau, artiste-illustrateur :

« L’équipe de La Rescousse voulait une représentation d’animaux et DDC voulait quelque chose de fantaisiste comme d’habitude, alors j’ai voulu intégrer les deux en dessinant une déesse et des animaux en voie d’extinction : le carcajou, le chevalier cuivré et la rainette faux-grillon.»

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-rescousse

Le panthéon des divinités dieuducielesques

Je les ai toujours trouvées belles, les étiquettes de Dieu du Ciel! Je trouve que les dessins sont vivants et que chaque personnage dégage une émotion. Ils ont bel et bien inventé une mythologie propre à eux. Petite entrevue avec Yannick quand à la place des femmes dans l’imagerie de DDC.

Katia : Je ne peux pas m’empêcher de remarquer que les femmes reviennent souvent dans l’imagerie de DDC. Est-ce que c’est le nom de la bière qui inspire le dessin ou c’est juste parce que vous êtes une majorité de gars qui décident?  😁

Yannick : (rire) c’est sûr que j’aime beaucoup représenter des femmes… mais c’est principalement le nom de la bière qui inspire le dessin et parfois aussi, les ingrédients. Par exemple: La Païenne versus Le Chaman.

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-paienne-chaman

Katia : Et pour la Rigor Mortis, il s’agit d’un homme ou d’une femme?

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-rigormortis

Yannick : À vous de choisir!

Le message derrière La Moralité

L’artiste Yannick Brosseau raconte l’histoire derrière l’illustration de La Moralité et son processus créatif :

«Au départ, le concept c’était vraiment la croix, mais finalement je trouvais que ça pointait trop vers une religion en particulier et je voulais que ça fasse un peu plus universel. Le personnage voit sa vision filtrée par un symbole religieux. Sa vision du monde qui est transfigurée par le regard qui passe à travers la croix, c’est la religion qui modèle la vision du monde. Et le tatouage de pieuvre, qui vient presque étrangler le personnage, représente l’instrumentalisation de cette religion par les gens.»

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-moralite

Avez-vous déjà remarqué? L’Immoralité reprend le symbole de la croix, mais l’œil est fermé et c’est sans contredit la pieuvre qui a pris le dessus!

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-immoralite

 

L’herbe à détourne, ça existes-tu?

En fait, c’est une légende de la Nouvelle-France. L’herbe à détourne, ça rend fous! Les hommes prétendent que ça pousse à l’entrée des bois, les femmes disent que c’est plutôt à la sortie des tavernes!

Quant à savoir si c’est vrai, Dieu seul le sait et le diable s’en doute!

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-herbe-detourne

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-herbe-detourne-2

Une direction artistique qui évolue

La première fois que j’ai vu l’étiquette le La Saison du Parc, j’ai été surprise par le changement drastique de style. Alors que les illustrations avaient jusque-là fait référence à des dieux et divinités inventées, le style était maintenant beaucoup plus réaliste!

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-saison-du-parc

Yannick confirme que son style évolue, mais qu’il y a surtout une volonté de changement chez DDC dans les dernières années.

Jean-François Gravel, maître-brasseur :

«C’est arrivé au moment où nous avons décidé d’impliquer plus de monde dans les décisions reliées aux étiquettes. Ces gens-là ont apporté de nouvelles idées. Ça été bénéfique parce qu’à un certain moment donné, DDC on était un peu trop casé dans le médiéval, même si je n’ai rien contre ça. C’est sûr qu’il y a une différence entre La Route des Épices – une de mes favorites! – et P’tit Blanc qui rappelle presque le style de Toulouse-Lautrec ! »

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-route-epices-ptit-blanc

Mon illustration préféré de Dieu du Ciel!

Katia : De quelle illustration es-tu le plus fier?

Yannick : La Solstice d’été. J’en suis particulièrement fier! C’est l’une de celles que j’aime le mieux. C’est le côté symbiotique, j’aime beaucoup mélanger la nature avec les êtres humains.

Katia : Oui je vois : la racine des cheveux, les racines de l’arbre et les racines de la vie.

Yannick : et les racines qui deviennent un collier

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-solstice-ete-indien

Katia : Dans le même style, l’illustration de l’Été indien est aussi magnifique! Mais préféré, je crois que c’est la Disco Soleil!

katchouk-biere-trotter-gourmande-dieu-du-ciel-20-ans-disco-soleil

J’adore le orange, les couleurs vives! C’est lumineux bien que le personnage soit mystérieux. Et j’aime que le style soit minimaliste. C’est génial d’avoir dessiné un kumquat dans la boule disco! De plus, je trouve que cette illustration se retrouve justement entre les deux styles, soit les divinités et la réalité. Le meilleur des deux mondes, quoi!

Et toi, quelle est ton illustration préférée de Dieu du Ciel! ?